Bodonou et Loguillo

Bodonou et Loguillo

Située au centre d’un triangle tracé entre les villes de Plouzané, Saint-Renan et Guilers, la chapelle de Bodonou construite au XVI ème siècle a été restaurée en 1732, puis diminuée en 1822. Le pignon Est supporte les deux flèches. Deux contreforts viennent soutenir ce pignon ce qui laisse penser que le clocher était placé au centre de l’édifice. En 1931 la foudre frappe une des flèche. La dernière restauration date de 1959.

Notre Dame de Bodonou a toujours fait l’objet d’une grande dévotion, son pardon à la fin des moissons rassemblait les pélerins des communes avoisinantes. On venait à pied de Plouzané, Saint-Renan et Guilers à la messe du matin, puis à la procession et aux vêpres de l’après-midi.

Photo Le Télégramme
Photo R&P

Loguillo

Chapelle de Loguillo

Bohars était une trève de la paroisse Saint-Valentin de Guilers jusqu’à la révolution.

La chapelle de Loguillo est située dans un vallon au pied des bois du domaine de Kerampir, dont c’était jadis la chapelle.
Avec la fontaine qui l’accompagne, la chapelle dédiée à Saint-Quijau forme un ensemble de qualité, dans un cadre verdoyant près des chemins de randonnées.

Elle a été fondée par les Seigneurs de Kerguiziau, puis reconstruite par la famille Du Chatel au 16ème siècle. Elle a ensuite été remaniée au 19ème  siècle puis retouchée au 20ème .

En 2019 elle a retrouvé une nouvelle jeunesse après une profonde restauration.

 

Photo Ouest-France
Fontaine dédiée à Saint Maudez et lavoir de Loguillo
Les commentaires sont clos.